Comment différencier le café expresso du ristretto ? Nos meilleures recettes

Dernière mise à jour le

Vous adorez déguster un café mais vous ne comprenez rien quand on commence à vous parler noms italiens ? Chez vous, si on évoque autre chose que des Voluto ou des Cosi, vous êtes véritablement perdu et n’avez aucune idée de ce à quoi correspondent ces noms savants, certes jolis mais totalement vides de sens ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul dans cette situation, nous sommes tous pareils ! On nous mâche le travail depuis plusieurs années et s’y retrouver une fois plongés dans l’univers véritable du café est devenu mission impossible… Pas de panique, grâce à nous, vous serez désormais en mesure de différencier le ristretto de l’expresso (si, si, il y a une différence !). Ne nous dites pas merci, c’est cadeau.

expresso

Le ristretto, un café fort pour les aficionados

Le ristretto est bien plus fort que l’expresso (dérivé de l’italien “espresso” ou “sous haute pression”). Il séduira donc davantage les amateurs de café puissant ou bien les puristes du café (oui, cette catégorie de personnes existe, je vous assure). Pour préparer un ristretto parfait, les grains de café doivent avoir été moulus bien plus fins au préalable, pour qu’ils dégagent davantage d’arômes dans une quantité de boisson moindre.

On dit souvent, avec raison d’ailleurs, que le ristretto a plus de corps que son cousin, mais il n’a pas que des qualités. Attention, il ne faut pas être assoiffé si vous optez pour ce type de café. En effet, vous n’aurez pas grand chose dans votre tasse ! Ce seront à peine 3 cl d’eau qui passeront dans les grains à très haute pression : on l’appelle d’ailleurs ristretto, terme qui signifie restreint en italien… Puissant mais petit !

L’expresso et sa rondeur classique, indémodable

L’expresso a également ses avantages. Il est considéré comme la juste mesure entre le café trop doux et le café trop fort. C’est la tempérance et l’équilibre parfait. Moins fort que le ristretto, il a quand même du goût et il ne faut pas le sous-estimer parce qu’il est plus long. Sa mousse fait des émules dans le monde entier alors attention à ne pas trop le dénigrer, vous pourriez en énerver plus d’un…
L’expresso est moins corsé que le ristretto car, si il est préparé à partir de la même quantité de café que lui (entre 5 et 7 grammes sont nécessaires), le volume d’eau que vous verserez sera ici supérieur. Cette manière de faire le rend donc beaucoup moins concentré.

Quelle que soit le breuvage que vous choisissez finalement de préparer, vous aurez besoin de 25 à 30 secondes pour que l’eau mouille les grains et sorte de la cafetière parfumée et noire comme de l’encre(1).

ristretto

Comment préparer ces deux délicieuses boissons ?

Le ristretto

Pour préparer un ristretto savoureux et bien fort, à l’italienne, il vous faudra suivre plusieurs règles immuables.

  • Respectez la quantité de café (entre 5 et 7 grammes) nécessaire à sa préparation.
  • Respectez le temps nécessaire à l’eau pour pénétrer le grain (25 à 30 secondes environ).
  • Ne dépassez pas (sous aucun prétexte !) 4 cl d’eau (maximum absolu).
  • Ou bien oubliez toutes ces conditions et jouez du bouton si vous êtes un grand adepte de la Nespresso ou de la Dolce Gusto. Priez pour appuyer au bon moment et trouver le parfait timing.

L’expresso

Là aussi, plusieurs conditions sont à respecter pour obtenir un expresso digne des plus grands caffès italiens. Il est souvent considéré comme le juste dosage, le café parfait, dans toute sa simplicité. En voilà le secret.

  • Il vous faudra respecter la quantité de café nécessaire à sa préparation, la même que pour le ristretto, soit 5 à 7 grammes.
  • Respectez le temps nécessaire à l’eau pour pénétrer le grain (là encore 25 à 30 secondes).
  • Doser soigneusement l’eau : entre 5 et 6 cl, pas une goutte de plus sous peine de vous rapprocher du lungo (là je pense vous avoir perdu) !
  • Et bien sûr, si vous possédez une machine qui fonctionne avec des dosettes, alors lisez bien la force du café qui est renseignée sur les boîtes et prenez votre mal en patience, trouver le bon dosage demande du temps et un peu de discipline.

Maintenant vous êtes un véritable as du café à l’italienne (et la prochaine fois qu’on vous demandera une tasse, la question qui suivra invariablement la première gorgée sera : “Oh, tu es italien ?”). Vous maîtrisez la technique de préparation, connaissez les différences entre les deux types de café les plus connus (ristretto et expresso au cas où vous subissiez une perte de mémoire subite), et serez donc à même de scotcher votre audience et vos invités !

Un petit conseil : répétez votre numéro au préalable pour être encore plus bluffant. N’oubliez pas, un ristretto est plus court et plus intense qu’un expresso, ce dernier étant plus savamment dosé et moins corsé.

Vous aimerez surement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *