Quel est le meilleur café du monde ?

Dernière mise à jour le

«Mais, quel est donc le meilleur café du monde ? », vous demandez-vous, observant votre tasse fumante d’un air songeur. Et vous faites bien de vous poser cette question car, à l’instar de votre breuvage matinal favoris, le sujet est complexe et subtil.

En effet, si certains cafés paraissent faire l’unanimité du strict point de vue du produit, d’autres facteurs sont à prendre en compte pour élire officiellement celui qui saura conquérir votre coeur d’amateur. Suivez-nous dans cette exploration délicieuse et stimulante.

test-meilleur-cafe-du-monde

Le “meilleurs café du monde” officiel et son origine…inattendue

Pour débuter cette aventure dans l’univers sensuel et corsé de notre boisson adorée, commençons par nous intéresser à un café de renommée mondiale, au procédé de production pour le moins surprenant.

En effet, si vous ne le connaissiez pas déjà, vous serez sans nul doute étonné(e) d’apprendre la provenance du Kopi Luwak. Ce café indonésien au nom chantant a la plus humble des sources : le système digestif d’un petit animal appelé civette palmiste hermaphrodite, ou “luwak” pour les intimes.

On vous explique : le luwak, très friand des fruits du caféier, participe involontairement (du moins nous le pensons) au processus de production en les ingérant.

Les cerises perdent alors leur pulpe durant la digestion, qui laisse la graine intacte, mais attaque tout de même sa surface. Puis les choses suivent leur cours naturel, et le luwak repu laisse derrière lui des excréments remplis de graines.

Ces dernières sont récupérées, puis lavées (ouf !), décortiquées et enfin torréfiées, pour en faire le produit final. Eh oui, vous avez bien lu, l’un des cafés les plus appréciés, les plus rares du monde, parfois vendu 1000€ le kilo, provient du caca d’un petit animal étrange, tenant autant du chat que de la belette. Voilà qui remet les choses en perspective !

Avant de vous décider, sachez néanmoins que, désireuses d’exploiter ce filon, quantité d’exploitations élèvent désormais les luwaks spécialement dans cette optique. Les animaux y sont souvent maltraités et vivent dans des conditions désastreuses. Si vous franchissez le pas, assurez-vous donc de vous fournir en Kopi Luwak d’origine naturelle, et non provenant d’élevages.

L’expérience personnelle : le vrai facteur déterminant

Pour ne pas faire de jaloux, nous pourrions également citer d’autres enseignes de café au rayonnement international (toutes trouvables sur Amazon), tels l’onctueux et parfumé Blue Mountain jamaïcain, le floral Panama Esméralda Geisha, le traditionnel Moka éthiopien, ou le suave Bahia brésilien.

Et la liste pourrait encore considérablement s’allonger. Cependant nous pensons qu’une simple énumération des marques les plus courues du globe ne suffit pas dans votre quête du graal de l’arabica.

En effet, tout comme vos papilles pourraient ne pas apprécier le Kopi Luwak ou le Blue Mountain, un autre très bon café moins connu pourrait tout aussi bien faire votre bonheur. Il s’agit donc, au fond, d’élire non pas le meilleur café au monde, mais votre meilleur café au monde, en vivant votre propre expérience gustative. Et pour cela, quelques outils simples de navigation suffisent.

Tout d’abord, des notions sur les qualités gustatives d’un café selon sa provenance géographique peuvent vous être utiles, pour vous repérer selon vos préférences. Ainsi, alors qu’un café produit au Kenya présentera en général des arômes prononcés, le café péruvien, plus fin, aura un goût subtil et sera un peu plus acide.

Le café brésilien est quant à lui doux et gourmand, tandis que le café colombien est souvent fruité, acidulé. Enfin, le café éthiopien est connu pour son goût raffiné et complexe, aux arômes multiples.

Ces premières connaissances en tête, vous pouvez désormais plonger corps et âmes dans votre expérience gustative en apprenant à reconnaître un café de bonne qualité, cela grâce à vos sens.

Tout d’abord, la vue : si vous achetez votre café en grains, ces derniers doivent présenter une couleur homogène, qui indique une torréfaction idéale, pour une bonne préservation des arômes.

Puis, passez au nez : d’un café de bonne facture émanera une fragrance fraîche, parfumée, sans être trop marquée. Enfin, bien entendu, le goût : un café de qualité supérieure n’est ni trop acide, ni trop amer, et ses arômes demeurent un moment en bouche.

meilleurs-cafe-du-monde

L’importance de la préparation

Équipé de ces quelques notions, il vous revient enfin de décider de quelle manière vous réaliserez votre meilleur café du monde. Car la qualité d’un café ne réside pas seulement dans ses grains, mais également dans sa préparation.

Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous pour concocter le breuvage ; autant de procédés qui participent, ou non, à la mise en valeur de son goût naturel. En amoureux du café que nous sommes, inutile de préciser que nous bannissons le café soluble de nos suggestions.

Ceci dit, vous pourriez alors opter pour une machine à espresso pour capsules, qui réalise des cafés au goût honorable, mais dont le coût financier et écologique rendent l’option assez peu séduisante.

Finalement, nous ne saurions que vous recommander une bonne vieille cafetière à l’italienne, ou bien une cafetière à piston, qui sauront toutes deux préserver et exalter les arômes de votre café, tout en restant économiques et écologiques.

Finalement, trouver le meilleur café du monde est une tâche passionnante et complexe, qui relève aussi bien de la qualité objective du produit choisi, que d’une expérience individuelle et unique, animée avant tout par le plaisir, du grain à la tasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *