Quel est le meilleur café en grain du monde?

Dernière mise à jour le

Rien de mieux qu’un bon café pour commencer une journée, apprécier un moment entre amis ou accompagner la lecture d’un roman. Cette boisson qui semble si anodine, mais dont on n’envisage même pas de se passer, est une véritable économie et incarne des traditions et un savoir-faire dans tous les continents.

Et partout dans le monde, les passionnés que nous sommes sont à la recherche du meilleur des cafés.

meilleur cafe en grain

Le goût du bon café en grain: force, arôme et acidité

Prenez une tasse de café et humez ce doux parfum. Savez-vous qu’on distingue plusieurs notes dans le parfum café ? D’abord sa force, c’est-à-dire la capacité du café à emplir votre palais à la dégustation. Ainsi, un café peut être léger, équilibré comme il peut être corsé ou fort.

Ensuite, appréciez l’arôme de votre boisson. L’arôme est une véritable étiquette pour définir l’origine du café. En bouche, le café peut être boisé, floral, ou chocolaté en fonction du pays de production. Enfin, les connaisseurs parlent de l’acidité du café qui apporte une certaine fraicheur fruitée.

La note acidulée du café vient du terroir où il est cultivé. Les cafés de hautes altitudes comme l’arabica du Kenya, du Costa-Rica ou du Guatemala sont réputés pour leur acidité. Vous vous demandez sûrement lesquels parmi les innombrables choix de cafés seraient les meilleures saveurs du monde ? Eh bien, voici quelques idées pour vous mettre l’eau à la bouche.

Le café Blue Mountain de la Jamaïque

Le Blue Mountain (1) un café doux et très aromatisé. Il croit sur les altitudes de plus de 3 000 m des montagnes au sol volcanique et fertile de l’Est de l’île de la Jamaïque. Marque certifiée et minutieusement contrôlée, le Blue Moutain est cultivé dans des zones expressément définies par la loi jamaïcaine (2), regroupant 6 000 hectares en altitude et 25 000 agriculteurs. En effet, c’est précisément l’emplacement géographique et les conditions climatiques de ces localisations qui créent l’excellence du café jamaïcain.

Le café Moka éthiopien

Le Moka (3), tient son nom du vieux port de Mocha. Les connaisseurs s’accordent à dire que l’Ethiopie est l’un des grands producteurs de café de qualité dont le Moka qui est cultivé à plus de 2 000m d’altitude, en forêt (4) Suivant les régions éthiopiennes, le Moka révèle des caractéristiques particulières. Ainsi, il est fruité à Sidamo, dans le Sud tandis qu’il dispense d’une note d’agrumes à Jaffa, dans le Sud-ouest et est délicatement boisé à Harrar, dans l’Est de l’Ethiopie.

Les cafés du Brésil

En Amérique Centrale, Brésil (5) est le plus important producteur de café au monde : il représente 25% de l’offre mondiale de café. Les grands espaces en altitude du Brésil, les précipitations et le soleil, particulièrement généreux, profitent à la culture de caféiers, notamment à Espírito Santo, Paraná, Sao Paulo et Minas Gerais. En général, les cafés brésiliens sont peu acides et légers, mais en fonction des régions, il peut avoir une douce saveur de noisettes, de caramel ou de cacao.

Le café de Colombie

Le café est majoritairement planté le long de la cordillère des Andes, du nord au sud. La production de café colombien est protégée par une appellation contrôlée 100% Café de Colombia(6) et une fédération nationale qui regroupe les producteurs. Les terres de Colombie fournissent du café fleuri, avec une note fruitée ou chocolatée.

Comment reconnaitre le bon café en grain ?

Le café en grain a la propriété de conserver la fraicheur du café, contrairement au café moulu. La différence se fait clairement ressentir dans la tasse, où l’arôme et la saveur se marient pour créer « le » café. Pour devenir ce bon café aromatisé qui nous plait tant, la graine de café doit répondre à quelques conditions: son origine, sa torréfaction et son aspect. Comment reconnaitre le café en grain de qualité ?

Top view of three different varieties of coffee beans on dark vintage background

Le café en grain de qualité: terre fertile, haute altitude, grand soleil et torréfaction

Température, pluie, ensoleillement, sol, altitude: autant d’ingrédients nécessaires pour donner un bon café. En général, le Moyen Orient, l’Inde et en particulier l’Amérique du Sud, l’Afrique produisent un café d’une excellence confirmée. Visuellement, le bon grain, de forme ovale, n’a que peu ou pas de brisure du tout. Sa couleur est homogène qui est légèrement ambrée après la torréfaction (7). En effet, la qualité du café dépend de sa torréfaction, cette action de cuire et griller le grain vert pour en faire un grain torréfié. C’est une étape essentielle qui développe l’arôme du bon café.

Les variétés du bon café: Arabica et Robusta

Il existe plus de 70 variétés de café, dont certaines ne sont pas comestibles et/ou difficiles à maitriser. Les deux variétés les plus courantes sont l’Arabica et le Robusta. Le nom « arabica » est inspiré des marchands arabes grâce auxquels le Moyen Orient a découvert le café originaire de l’Afrique subsaharienne.

L’arabica (8) se décline en 200 variétés, souvent trouvées dans le sol fertile de l’Inde, de l’Amérique Centrale et de l’Afrique de l’Est. L’arôme et l’acidité de l’arabica sont souvent plus prononcés. Quant au robusta (9), qui est une variété du Canephora, il est plus costaud que l’arabica, car plus riche en caféine.

Il ne demande pas de grands entretiens et est moins onéreux à produire, bien que la saveur ne soit pas aussi fine ou subtile que l’arabica. Plus amer, plus intense, il est souvent mélangé à l’arabica afin d’adoucir son goût.

Café du terroir: le café pure origine

Enfin, on ne peut parler de café de qualité sans citer le café pure origine qui est planté, récolté et préparé dans le respect de la coutume de son pays d’origine. De cette tradition du terroir, il y a l’Arabica kenyan qui est exceptionnellement puissant, le Moka éthiopien ou le café colombien comme Le Popayan, le Santa Maria ou le Bucaramanga est plus acidulé et plus fruité.

Plus qu’un breuvage, le café est une boisson riche de savoir-faire, de travail acharné sur plusieurs décennies, voire des siècles. Ainsi, pour trouver le bon café, veillez à en reconnaitre l’origine, l’aspect sans brisure, la qualité de la torréfaction et l’arôme. Vous vous rendrez compte de la très singulière différence de goût et de parfum entre deux cafés qui peuvent pourtant se ressembler extérieurement. Bonne dégustation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *